livres-a-telecharger

Jeu de la réponse à Montebourg

_______

 

Cher Monsieur Montebourg,

J’ai vu l’abject auquel vous vous êtes livré, en grand contempteur de la primauté financière. Je vous ai lu, et que des « pas vertes ». Je me sens consterné. En effet, la détresse des voeux pieux sociamasochistes agiterait notre belle et candide Nation fraternelle. Ce que je sais pour ma poire en toute rectitude, c’est que vous êtes d’extrême gauche. Vos notions en toutes choses, balivernes, foutent une gauche à tous vos amis pantins.

J’ai beaucoup fréquenté vos arondes.

L’immonde de vos pans aux accents inspirés par le Parti bolchévique pour annoncer le prédicat de l’érection sous tutelle montre une férocité d’intention suicidaire. Celle-ci matraque je crois le tempo lyrique des veaux dans lesquels nous sommes entrés. Car désormais tout le monde ment, feint que le docte vomis des « impétrants » comme des faiseurs de roi promet le monde à la vinasse. Aucun de mes lingots d’or octroyés n’a à être mêlé aux partouzes juridiques. O tempus edax!

En vous lisant, mes yeux sont révulsés par l’OPA idéologique intenable et l’équation démentielle qui théorise le retour aux Bolch’ mais permettez qu’en bon citoyen j’exerce en toute mauvaise foi l’impunité effrénée de mon débit d’enragé.

Le creux merci j’ai donné, les joyeux lurons sous contorsion manifeste se fauchent sur les situations concrètes et précises qui montrent bien que la seule à mener une politique pragmatique est la droite, les leurres où pataugent les garnements soso-démondialocrates dans toute leur syncope écopent du rang d’absurdité dans les relais bancaires qui financent nos campagnes.

Les faux-jetons rouges et roses me traversent le sphincter. Je bondis sincèrement et j’ajoute qu’une migraine est promise par la gauche qui se shoote:

1°) Au fantasme soviétique du blasphème financier

Je défends la mise en liberté totale des banquiers afin de permettre la créance à l’aloi de mon supérieur hiérarchique. Le problème de fond se pose en deux actes: la sécurisation et la facilitation de notre réseau d’amis en autorisant les rentes de nez à nez, les rentes à l’arrachée et les pots-de-vins à tout tarif et en pokant par échanges de contacts les paradis fiscaux. Nous sucerons également par la spoliation les comptes des prolos et les comptes des mendiants. Nous reluirons de stock-options, les BOBOS et les enragements populo nous obligeront à garder l’emprise sur les apparences populaires….

2°) A l’interventionnisme puritain, nodale et statique

……

3°) A la nostalgie communiste et la lutte contre la possession

….

Je reçois, cher Monsieur, vos déclarations comme un branle-bas que vous semez au sein de ce système qui a permis de faire « fructifier » tant d’idées qui me servent de festins.

J-F. Copécollé, assisté de son fidèle
Expert en montebourgeois, 

Représentant officiel de Génération Copécollé (microparti destiné à financer en partie une prochaine campagne électorale, ndlr)

~~~

Lettre publique originale:  Lettre de réponse à Arnaud Montebourg

Lu 138 fois

Téléchargez l'article au format