All posts by solucide

Chapitre 2: Muss es sein?

Le sommeil de cette nuit nermagique rythmée de ronflements syncopés de mon voisin conféra à mes rêves des rendus dyslexiques. Il avait entraîné dans sa chute le  jeu d’une douzaine de bouteilles heurtant le mur qui nous séparait et la dernière n’en finissait pas de

RC 55/ C’EST ASSEZ BIEN D’ETRE FOU

Depuis que Mister Child lui avait narré l’histoire abracadabrantesque de Marina, Marnie n’avait pas quitté la chambre close en pensant, bien naïvement sans doute, y trouver la clé de l’énigme de Lana Green (qui s’était mariée entre temps, mais c’est une autre histoire). Elle avait

RC 45/ Dans le confessionnal

Du confessionnal où, confortablement installé, il se relevait d’une sieste, Paul ne fût pas surpris outre mesure de voir dans ce lieu silencieux l’endroit idéal pour une conversation aboutie avec mister Child. Il jugeait même la circonstance parfaite et il s’amusa quelques minutes, sans quitter

RC 40/ Mon oncle d’Amérique

Au loin, l’indien ne sourit plus. Le scénario lui échappe ; peut-être a-t-il eu tort d’accorder une confiance aveugle aux comédiens qu’il a pourtant choisis. Il a troqué son costume d’apparat contre une chemise écarlate barrée d’une cravate noire.  Les herbes folles immaculées de sa crinière

RC 37/ India Song

  Lorsque Marnie reprit ses esprits, elle commença par chercher ses cigarettes qu’elle ne trouva pas à portée de main car sa chambre ne disposait pas de table de chevet, ni de rien d’autre si ce n’était le matelas étroit posé à même le sol.

RC34/ Mais que sont ces sonnets qui sifflent sur sa tête ?

La nuit de Détroit était glaciale ce soir-là et Hank ravitaillait régulièrement l’antique poêle à charbon trônant à côté du bureau encombré du shérif. Ses allées et venues agrémentées de violents courants d’air rappelaient à Marnie les préparatifs d’une veillée. Les crépitements du poêle, le

RC Chap. 27/ 3 mètres carré

Dix jours de réclusion avaient forcé Marnie à quelques concessions en même temps que ses préjugés sur la liberté commençaient de tomber, un par un. Elle tentait de se sortir de cet imbroglio par une rationalisation lui ouvrant les fenêtres lui faisant tant défaut. Kaputch

Roman chorale 21: Nos funérailles

  Il n’y avait pas foule au Mount Elliott Cemetery ce jour là et le petit cercle formé autour du trou creusé pour accueillir le cercueil en pin premier prix gisant sur le côté, n’était composé que de parfaits étrangers. A part Marnie bien sûr

livres-a-telecharger

roman chorale 14 : Chambre avec vue

  De détours en apartés étroits, le sommeil lourd et les rêves en cauchemars détournés, Kaputch ronronnait à mon oreille des propos insensés. J’espère que tu es contente de toi, Détroit s’avère un phantasme volubile  et les délires délient les liens que chacun dans son

livres-a-telecharger

roman chorale 8/ Destroy

  Cela faisait une semaine que j’étais installée dans cette petite pension familiale tenue d’une main de fer par Mme Bates et j’avais assisté à l’arrivée des deux premiers venus dans la maison d’en face, allouée aux écrivains.  Le drapeau américain déchiqueté flottant sur le