RC 58 Le dossier d’accusation

 

–        Alors sheriff, que pensez vous de tout ceci ?

–        Écoutez, monsieur l’attorney, c’est bien compliqué ! J’ai tout un tas de rapports mais la situation est si confuse…

–        Vous êtes un âne, sheriff Hank, j’ai bien compris que vous ne savez pas lire ou pire, vous faites semblant !

–        Ha bon ? Pourquoi me dites-vous ça si méchamment ? Vous êtes trop vilain.

Le district attorney, Bill W Schuette, regarde le sheriff comme un chien regarde une saucisse.

–        Je vous dis que vous êtes un âne car tout est clair dans les rapports mais vos approximations me prouvent que vous les avez lus en diagonale; Vous devez faire partie de ces comités de lectures qui décernent les prix rien qu’en louchant sur les jambes des candidates !

Cette discussion orageuse explosait dans le bureau de Bill W Schuette  le district attorney de Détroit suite à une plainte en justice contre le quidam dénommé Akatagi.

–        Prenez le rapport « Lana Graham » par exemple, si vous aviez eu un soupçon de curiosité vous vous seriez aperçu que Lana Graham signifie l’anagramme…

–        Lana Graham… L’anagramme… répète bêtement le sheriff Hank, mais bon Dieu, mais c’est bien  sûr ! Lana Graham veut dire l’anagramme !

–        Mon Dieu, que c’est beau un atterrissage dans la rosée du matin ! Ironise l’attorney.

–        Mais alors, les noms cités sont à reconsidérer

–        Tu l’a dis bouffi rigole Bill W Schuette

–        Alors attendez… voyons voir… Akatagi ?

–        Mais non, andouille ! Akatagi reste Akatagi, c’est de lui dont il s’agit, mais Laze-Hard, ça ne vous parle pas ?

–        Heu… en français dans le texte ?

–        Abruti ! Laze-hard prononcé vite ça donne Lazare et que lui à dit Akatagi, à Laze-Hard?

Fébrilement Hank compulse le rapport.

–        Ben… de se lever et de marcher, non ?

Un grand silence d’or suit la phrase du sheriff; on entendrait presque ses neurones tricoter

–        Mais bon Dieu, mais c’est… damned ! Lazare lève toit et marche ! C’est fou…

–        Et ce n’est pas tout, que traduit l’anagramme de Dablashki

–        Attendez… une minute…

C’est au bout de dix interminables minutes que le district attorney se dit que le QI du sheriff ne doit pas dépasser celui d’une huitre; il se met alors à hurler

–        Crétin des Rocheuses, Dablashki c’est l’anagramme de Bakashild

–        Quou… quoi ? C’est Bakashild qui aurait peint Marnie crucifiée ?

–        En tous cas, c’est lui qui en parle savamment, comme s’il l’avait peinte lui-même

–        Mais alors…

Le district attorney sourit à voir l’immense surprise qui s’installe sur le visage bovin du pauvre Hank

–        Vous êtes payé combien par mois, sheriff ?

–        Hum… Voyons… avec les frais je suis sur les trois mille dollars…

–        Trois mille dollars ! Et vous pensez être ré élu ? Si les andouilles volaient, y’a longtemps que vous seriez sur orbite !

–        Ça, c’est pas de vous, c’est d’un français qui s’appelle Audiard…

–        Tien, Vous connaissez Audiard ?

–        Non c’est juste qu’on me répète souvent sa phrase, alors  à force…

–        Pour en revenir avec ce rapport, une phrase devrait attirer votre faible attention : « En ce temps là, y’avait un homme simple qui voulait représenter son idée de la crucifixion »

–        Ben ouais… un homme simple… et alors ?

–        En ce temps là y’avait… répétez dans votre pauvre tête

–        En ce temps là y’avait… répète le peuchère de service En ce temps là y’avait… Ahhhhh OOOOOK ! en ce temps là Yavhé ! Yavhé c’est le tout puissant !

–        How, ça commence à venir ironise Bill W Schuette

–        Mais… nous tombons en plein ancien testament

–        Tomber…  tomber… disons que nous avons des pistes un peu plus claires pour comprendre ce que cet Akatagi traficote. Allez, sheriff, justifiez votre grasse paie et au boulot.

–        Attendez, juste un nom angramme que je ne pige pas.

–        Lequel ?

–        Crusam Casugatin

–        J’avoue que moi non plus, mais je suis certain que les écrivains de la maison de Détroit vont vous aider… pour une fois…

Bill W Schuette sors une épaisse chemise du tiroir de son bureau et la tend au sheriff Hank.

–        Écoutez-moi bien, sheriff, vous devez impérativement me boucler ce dossier dans les plus brefs délais; Lisez bien tous les rapports et présentez moi un chef d’accusation contre Akatagi qui tienne la route. N’oubliez personne : Les Bates, Dr Popol, Marnie, Yanis, Delphine, Mister Child, Bilal, les douze pains à l’épeautre et tous ceux que j’oublie !

Persuadé que son message est bien entré dans la pauvre tête du sheriff, il lui tourne les talons sans autre forme de procès…

Prenant une profonde inspiration et bien déterminé à remplir sa mission, Hank, sheriff du comté de Wayne, s’empare de l’épais dossier sur lequel est inscrit en lettes majuscules : ROMAN CHORALE…

 

 

 

Lu 97 fois

Téléchargez l'article au format

Author: aganticus

Capable du pire pour un bon jeu de mots. Hélas !

14 thoughts on “RC 58 Le dossier d’accusation

  1. 🙂 A la décharge du shérif Hank, pour qui … Delphine a de plus en plus de sympathie, je n’avais pas deviné tous les anagrammes non plus, par exemple Yahvé et Dablashki ! Et : Crusam Casugatin, est-ce un poisson d’avril, une impasse ou une vraie anagramme ? J’aimerais avoir la réponse, juste oui ou non, sinon je ne creuserai pas, s’il y en a une, alors je prendrai plaisir à chercher. N’empêche, maintenant, pour Delphine, Lana Graham a pris corps et elle est bien réelle, dans le roman ! Merci, Aganticus, pour cette belle pierre à l’édifice !

    1. Bien sûr qu’il existe et tu le connais bien 🙂
      Cela dit, c’est vrai qu’il est difficile d’aller chercher de petits poux dans d’aussi grandes tonsures et l’écrit ne transcrit pas toujours bien le phonique.

  2. Ben oui Hélène, Crusam c’est Marcus mais Casugatin, je sais pas. Et toi Aganticus, tu nous prends par surprise.. Le shérif est vraiment pris à toutes les sauces et tous les goûts par les écrivaillons. Tous les rôles lui collent à la peau. Il faut dire qu’il s’adapte bien entre nos doigts. Mais ça doit être stressant pour lui ce gros dossier Chorale. On lui met beaucoup de tnsion. Attention à sa pression. Bravo Aganticus !

    1. Mais oui tu connais Casugatin, voyons…
      C’est vrai que ce district attorney met un sacré coup de pied dans la fourmilière : il aurait pas envie de refaire l’histoire du monde, par hasard ?

      1. Oui, je connais un peu Casugatin. C’est lui qui a offert des ballons de toutes couleurs à Béatrice quand Yanis est sorti avec Hank. Il avait écrit son nom « Béatrice sur chacun des ballons en anagrammes parce qu’il aime faire le bien, comme Ya… .

  3. Casugatin, Aganticus le bien nommé étend son regard qui porte loin. En voilà une surprise bien attendu. Il était temps de réveiller le shérif et Jambe de Grillon tiendra-t’il la route ou plutôt la voix dans cette chorale ? Heureuse qu’enfin les autres grandes insistances interviennent.

  4. Il s’agirait de ne point trop me titiller sur les nom en grammes, parce que j’en connais un lot et Détroit pourrait bien se voir gratifier de l’offrande divine de ma visite-surprise ! 😀
    Et je ne viendrai pas pour quelques courbettes, ça non !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.