Sur tes pas t’es pas seul

Détroit

Sur tes pas t’es pas seul

Fauve. Je camouffle mon ombre sur ton rideau de scène.

Beau Bad Daddy nourrit son noir désir sous les feux ardents de sa monture fantôme. J’entends en silence sa désolation. Élimination des  Red Wings. Détroit. Trop tard pour faire volte face. Bang, bang ! T’es mort. Bad Daddy fonce droit vers le soleil. Icare se souvient. Chut ! Caché, les ailes brûlées. Le cavalier de l’apocalypse remonte la Michigan Avenue. Il rejoint les abysses de son enfer. En descendant de sa monture d’argent, il caresse son cœur de voyou et jette un regard sombre sur le reflet de son image d’ange déçu de faire le mal par amour. Marnie n’est pas au rendez-vous. Elle traîne. Mais où is the Who ? Impasse.

Pendant ce temps, ice on the rock en main,  le fils du Père pêche  avant de marcher sur la rivière à ses pieds. Devant lui, une foule en délire et Lolita au beau milieu de nulle part, oublie son jeu en fermant les yeux. Elle, Lolita, la fille de rien et la fille de tous, lui appartient. Arrête-toi ! Pour lui, tu ne vaux pas ta vie. File avec le temps. Tu en as plein ta jeunesse.

Et moi, fauve, je suis ton ombre. Le bruit des sirènes traverse l’espace. On a vidé toutes les banques. Le shérif Hank  et ses cowboys  remplissent des rapports à déposer sur des tablettes qui dorment en rangées arrangées pour tenir debout.

Détroit désenchanté chante les grands espaces désertés. Détroit joue ce folk-blues qui nous enchante par sa triste beauté en mal d’espoir abandonné.  Détroit et son âme triste, sur les accords d’une guitare, sonne son rock pour rebondir.

Souviens-toi de tes pas tout seul jamais. Marie, je suis ton ombre. Ma chaîne à ma vie. Je te porte sur mon corps tatoué par ta mort. Entendre en silence ta présence éternelle. Fauve je suis.

Tout court. Trop court la vie.

Lu 184 fois

Téléchargez l'article au format

8 thoughts on “Sur tes pas t’es pas seul”

  1. Di says:

    Hank va finir par craquer avec tous les problèmes qu’on lui met sur le dossier Roman Chorale. Le père prêche en pêchant. Lolita se sent seule parmi la foule. La poésie court dans ta prose.Bravo Marie-Louve.

    1. Marie Louve says:

      Pauvre Hank. Il court aux bouts de nos ficelles selon nos humeurs. Qui fera un héros de ce zéro dépassé par tout ce qui suit ? Pas de péché à la pêche, bon signe. Merci DI. À+

  2. aganticus says:

    Un souffle éthéré traverse la Michigan avenue.
    Les poètes ont-ils leurs papiers ?
    Le fils du père a déjà marché sur les os; lui faudra-il traverser la Détroit River à cheval sur ses semelles pour qu’on le préfère à « Bar-Tabac » ?
    Hank, the « peuchère » Hank, va devoir consulter son carnet mi-sel, mi-poivre.
    Mais l’histoire n’est pas finie tant qu’un écrivain de la vieille maison aura un souffle de poésie à livrer.
    Merci, Marie Louve, de t’extirper des neiges d’antan pour nous colorier la vie.

    1. Marie Louve says:

      Des sans papiers aux portes de la ville qui cherchent asile. On gavroche des mots pour avoir maison en perdant la raison. Heu … le mi-sel , c’est celui du fils ou pour Hank ? On a encore beaucoup d’Hank à nos plumes pleines de mots pour lancer des boules de papier qui tombe sur la clé de sol. La chorale chante, le fils opère. Merci Aganticus avec un grand A.

  3. Lenaïg says:

    Une belle impasse poétique comme celle-ci n’en est pas une, so there ! Hugh ! J’ai dit ! Et je mâche mes mots … Delphine, elle, refuse de voir quoi que ce soit ou qui en total noir mais pour l’instant elle est à court de mots, elle doit recharger ses batteries.

  4. Marie Louve says:

    Pas de problème Hélène. Je roule des airs pour faire tourner tes batteries qui referont vite fait leurs énergies et en fermant mes yeux, j’imagine toutes les belles couleurs du printemps sur la Michigan Avenue. Le truc de la couleur du printemps vient de notre Miss Météo qui nous l’a recommandé hier au bulletin de nouvelles. Je sens la bise des odeurs de Guerlain. Vite, j’arrive en retard. Bises.

  5. bakachild says:

    :-O
    Quelle émotion ! Quelle beauté !
    La part lumineuse de la vie…
    Merci Marie Love, c’est superbe !!
    <3

  6. Marie Louve says:

    Trop généreux bakachild ! C’est tout simplement l’écho-motion de nos présences sur ce jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.