Nuit.Texte de Martine Chifflot-Comazzi


Poésie

Nuit. Ton nom résonne comme un chuchotement mêlé d’inquiétude et de mystère. Déjà s’ouvrent des portes d’ébène et de jais… Et la marée des bêtes immondes peut submerger nos avenues. Des crimes odieux se préméditent et, à l’approche du couteau, les rêveurs alarmés sursautent ; leur sueur brille un moment dans les chambres égarées. D’ineffables […]

19 mai 2012