4 décembre 2021

14 thoughts on “RC 65 L’adoration du veau dollar

  1. Et voilà ! Akatagi parle peu mais agit vite. C’est un petit miracle à lui tout seul. Pendant que le veau dort, ce sont les bisons qui disparaissent et la bourse qui dégringole. Sauvons le huard canadien $ pour qu’il ne chute à son tour. La leçon fut brève mais la colère noire foncée a porté ses fruits et cette fois ce ne sont pas les riches qui gagnent au change, ni les pauvres d’ailleurs. On ne les voit jamais dans de tels lieux.

  2. Il faudrait une super intervention magique comme celle-là pour brouiller tous les réseaux informatiques financiers qui spéculent sur de l’argent artificiel, et pire que jamais. Un joli coup de Pawata et d’Atakagi en 2008, maintenant on sait qui a initié le krack ! 😉

  3. Un vrai chemin de « crois cancéreux ». Pour une poignée de ça ! I beleive, la tumeur sur le Net qui passe partout en raflant les mises. Pendant que vous adorez, le veau passe aux chinois culinaires, moindre coûts. Une bouillie pour les chamans sur le paillasson sera bien servie: potion magique. Ne melanchons pas tout. Akatagi, fils du grand Pawata, sauvera le monde. Il l’a promis l’a juré pour la vie.
    Grand Aganticus, encore une fois, tu nous popularises le grand discours du GIEC. Ça ronronne sous le capot. On est à Détroit pour modifier l’histoire. Début de sagesse ? Déjà ça barde et les bardes se battent du haut de leur branche par ici et par là. Urgent besoin de changer le mode d’emploi…la manière de sécuriser la vie sur cette planète. Bon. J’arrête. Ton texte débordant d’humour me pointe le mur droit devant ! Bravo.

    1. C’est comme cet écolo (un vert chez nous) qui visite New York
      Qu’affichent les journaux ?
      « Le vert est dans la pomme »
      Quant à changer le mode d’emploi, y’en a qui ont essayé.. Mais ils ont eu des problèmes…

  4. Inutile de préciser que je galère solide avec mon Imac qui me fais damner. Un texte à la mesure de la sagesse de notre Pawata . Bises pour ce beau cadeau emballé pars des jeux de mots brillants d’intelligence du coeur.

  5. Merci de ce chapitre salutaire… et comme mentionné en fin de chapitre 38 du RC, le fils Bates qui côtoie le microcosme financier est sur un gros coup avec Mr Spencer, banquier intersidérant qui lorgne sur la maison des écrivains…

    1. Le Spencer, il a intérêt à lorgner propre sur la maison que nous défendons, sinon il se pourrait qu’il se fasse tailler un haut de costar…

Répondre à Lenaïg Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.