27 septembre 2021

4 thoughts on “RC 64 Les rivières sont nos frères…

  1. Mr. Child délie la langue des grands esprits gardiens de la Terre, cette Mère nourricière de toute vie, nul ne peut la posséder… Hallucinante sortie de piste au son du cellulaire de Delphine. Que feront les artistes rassemblés à Détroit face à leur désir de posséder la Livingstone House ?
    Delphine et Marnie arriveront ‘elles à à relier toutes ces trames autour de cette histoire qui enchante notre chorale. L’oreille de Mr. Child ne tombe pas dans la surdité de la raison ! Un régal comme toujours.

  2. Alors, Crazy Horse a ressuscité l’espace d’une vie : il s’appelait Albert Jacquard;
    Mais impuissant et écœuré par ce qu’il a vu, il est remonté au pays des sagesses éternelles.
    « La terre ne nous appartiens pas, on l’emprunte juste à nos enfants. » St Saint-Exupéry

  3. Magnifique discours philosophique avec beaucoup de profondeur dans chacun des mots. L’homme à la peau rouge a bien observé l’homme à la peau blanche, sa façon de penser, l’argent et le pouvoir au bout de tout. Mais les peaux blanches n’ont pas compris la façon de faire des sauvages. Les blancs ont volé leurs terres, en ont fait des esclaves, leur ont donné des maladies qui n’existaient pas chez eux et les ont fait mourir par centaines de milliers. Bon retour de Delphine ! Bravo à Bakachild et bonjour à Child.

  4. L’homme dit rouge possède une immense sagesse que l’homme dit blanc n’a que très rarement, mais quelquefois, en effet. Je comprends bien que Delphine ait pleuré devant le discours de Seattle. Ciel, Marnie l’appelle à l’aide ! Comment va-t-elle pouvoir s’arracher de cet endroit enchanteur ? Pawata va devoir lui botter les fesses pour qu’elle bouge … 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.