21 octobre 2021

16 thoughts on “Roman chorale 1

  1. En septembre dernier, j’ai fait le tour de cette ville mythique qui prend naissance à l’époque du régime français en Amérique du Nord. Plusieurs appellations de rue portent des noms français à la mémoire de ses premiers bâtisseurs. Au départ, le commerce des fourrures, après, le rêve américains: l’énergie, le pétrole et les automobiles. Les belles grosses flamboyantes, opulentes et gourmandes. Il y a tant à voir, à dire et à rêver en traversant les rues de ce Détroit en détresse. Que la chorale chante !
    Période française
    Article détaillé : Fort Pontchartrain du Détroit.
    Statue d’Antoine de Lamothe-Cadillac

    La ville est fondée en 1701 par le Français Antoine de Lamothe-Cadillac. La colonie est baptisée « Fort Pontchartrain du Détroit » en l’honneur de Louis II Phélypeaux de Pontchartrain, ministre de la Marine de Louis XIV, et selon la configuration des lacs Sainte-Claire et Érié dont elle occupe les rives occidentales. La colonie se développe à Détroit, mais sa présence ne consolide pas les liens entre les tribus de l’ouest et les Français, presque toutes les fourrures prenant la route de New York. En 1749 afin d’augmenter l’influence française dans la région, la couronne offre des terres gratuitement aux familles désireuses de s’y installer5./ Sources: Wikipédia.

  2. Youpi ! La maison me plaît, le début de ce roman chorale m’enchante, l’aventure en cette jungle urbaine mal désherbée me ferait presque dormir dans ma valise pour ne pas rater l’avion !
    J’fais du stop pour lire la suite !

  3. Merci les amis pour ces commentaires encourageants; lequel maintenant aura la gâchette rapide? A vous de décider de la tournure, de nouveaux personnages (la narratrice est un peu seule sur le coup), des détours peut-être… Lenaig, je te sens bien motivée et je te passe avec plaisir le relais.
    A cette fin, vous posterez le chapitre 2 dans la section « catégorie », puis  » roman chorale »
    j’ai hâte de vous lire et poursuivre avec vous l’aventure; hauts les cœurs, hiyahh
    http://www.youtube.com/watch?v=2Z4T81ZvpXE

  4. Pas de chapitre à proposer, juste quelques rimes, genre interlude :

    Détroit en déconfiture …
    La photo sur son bureau …
    La maison a de l’allure,
    pour repartir à zéro !

    On l’achète on la retape,
    Ce sera notre QG !
    J’aime son aspect qui frappe,
    On pourrait … tous y loger !

    Ah si j’avais pu écrire
    Un chapitre tout entier,
    On n’aurait plus qu’à souscrire
    Un bail et ce serait fait !

    Lenaïg
    :-)))

  5. Redevenir pionnier(e) trois siècles plus tard et ne pas refaire les erreurs.
    Reconstruire une ville mythique qui inventera le Taylorisme du bonheur.
    Même si nous ne sommes que trois, je veux être un des trois et me dire que le Michigan n’est pas Supérieur au Huron…
    Maintenant que j’ai retrouvé le chemin des commentaires (sic) Sophie, toujours lucide, j’ai envie de te suivre.

  6. Je ne sais pas si je suis brave, aventurière ou téméraire, mais cela me plairait de participer à ton projet, aller à Boston, dont je ne connais rien encore mais que je peux découvrir en photos et participer à la fondation d’une communauté d’écrivains avec vous.

    1. A Boston ?

      Puisque le western tarantinesque est évoqué, ne profitez pas de la fuite du scénario de son dernier projet de western abandonné pour notre bon plaisir… j’aurais peut-être déjà pas mal pioché dedans. 😛

      1. Je prends cette mise en garde avec respect, Bakachild. Mais je ne peux trouver l’endroit où présenter celle qui lâche tout pour vous suivre. Cependant mon inscription est faite.

        1. Pour l’auteur, c’est quand même dégueulasse et insupportable, de même pour le cinéma; mais pour le lecteur ?… non je ne piocherai rien. Je te suggère de consulter la page « Mon 1er article » 😉

  7. J’ai réussi à poster mon article mais pas dans la même catégorie. Je ne sais pas où il est rendu mais je pense que j’ai oublié d’enlever le « vilain nom » pour le remplacer par le bon. Désolée ! J’ai communiqué avec Tof. Il va me dire quoi faire.

Répondre à Slévich Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.