livres-a-telecharger

Mon incroyable,

J’avais fait le plein d’enthousiasme, j’étais un feu follet sautillant entre les cellules.

Et puis de fil en aiguille, les ponts se sont écroulés. J’ai monté les remparts.
Mon feu follet est comme un lion en cage.

Tu me demandes comment je porte la vie ?

La vie me porte et je tente de m’y couler sans faire de vagues.

Je ne peux brider une bouderie certaine. Je dépense beaucoup en assouplissant.

Je m’arme de patience avec une sincère application.

Je m’arme de toutes les qualités rationnelles qui permettent la survie. Et je deviens inaccessible.

Ma force est ma fragilité. Plus je suis forte plus je suis vulnérable.

Du sommet de ma force et au bord du désespoir, je déconstruis peu à peu, démonte l’armure.

Le souffle respire. Prend de l’ampleur, réclame encore du Soupline.

Ding ding sonnent les Pâques !

Cette année étrangement mon anniversaire est tombé pour Pâques, c’était joyeux de m’approprier le renouveau.

Et de revenir pas à pas sur le chemin de l’enthousiasme.

Reprenons le chemin, raconte moi tes rencontres.

Je respire.

Lu 176 fois

Téléchargez l'article au format