3 réponses à « Dostoievski-Le Joueur »

  1. Des jeux d’or et d’argent, des risques, des hommes et des femmes: la passion dépasse la raison. Grand-mère la fortune s’éteint à la roulette russe. Tiens donc, expression par association d’idées: Un jeu qui risque de tuer sans rédemption. Le bien, le mal, la torture humaine, sa morale, son duel…
    Merci David pour cette proposition de lecture. Celle-ci m’a conduite à revoir la philosophie de Nietzsche qui me paraît en opposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.