27 septembre 2021

6 thoughts on “Roman chorale 24 : Et guettent les vautours…

  1. Les mouches volent et dansent sur un air macabre et se donnent en spectacle. Un cadavre après l’autre font office de gastronomie pour ces mouches voraces qui seront plus nombreuses que les étoiles qui décorent le ciel les belles nuits de Détroit, tant qu’il y aura de la vie dans ses rues. Le kidnapping de Rose Nelson et Mister Child par ces deux gorilles les amènera t-ils à Sotchi où ils devront argumenter avec Poutine pour l’affront que le client de Madame Nelson lui a fait. Iront-ils vivre dans un goulag aussi loin de nous ? Il me semble que l’antichambre est un palais à côté de ces gites. Ou les prendront t-ils en otage contre quelques biens qui soient ? Le peu qui reste à Détroit ? Et ce chat américain qui traîne les rues que Yanis et Béatrice voient passer devant la fenêtre et qui répond au nom de Charogne, que fait-il entrechats et lui ? Belle promenade dans Détroit avec toi Bakachild avec réflexions, intrigues et mystères !

  2. Ouf ! J’ai pas tout compris mais si Rose joue de la mélodie Nelson, ça va être du sport olympique et ils devront tous emprunter l’axe Sotchi-Détroit pour rapatrier ces âmes errantes qui ne demandent qu’à se poser.
    Vont-elles se poser un jour ?

  3. J’ai pas tout compris non plus, parce qu’il faudrait que je relise tout bien, ce sera fait ultérieurement. Hum, Delphine a intérêt à taire qu’elle a jeté un oeil dans l’antichambre de Mr Child tout en se demandant maintenant si ce sera suffisant pour ne pas subir les conséquences terribles :-))) mais que peut-il lui arriver de pire que de se retrouver en ectoplasme errant elle aussi, auquel cas elle serait en bonne compagnie ! Pas de doute, si avant la ville n’était pas très hantée avant, maintenant il y a foule de revenants qui apparaissent et disparaissent et vice versa, tout plein d’Européens plus ou moins célèbres et un Indien … Il va falloir que les noirs s’en mêlent, une p’tite séance de vaudou peut-être, s’il y a des connaisseurs parmi eux ? Delphine, elle, ne va pas y mettre le nez, ne connaissant rien aux pratiques et incantations de la chose. Elle veut cerner le rond imbherbe de près, convaincue qu’une des clés de la compréhension, au moins, est tombée dedans et se demande quel pied poser dessus, le gauche, ou le droit …

  4. ça va vite par ici! le jeu de piste passe par un réel travail d’écriture et une belle recherche géographique, de nouveaux personnages…. et toujours ce suspens qui plane, des possibilités infinies, on est au cœur du roman! <3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.