Enfances

Nous remercions vivement et au nom de tous notre rédac’ chef d’anthologie. Tof’enfantdenovembre est devenu lentement sa propre matière* à bercer de toute sa tendresse nos écrits pourtant trempés. L’infans tant attendu est né de son silence ; comme si en assemblant nos voix, l’alchimiste avait composé une substantifique moelle, délice de pipistrelle , ou plus prosaïquement mad’hélène qu’il nous fait maintenant partager à l’entrée du préau. Bravo à lui d’avoir réussi ce tour de force de réunir 24 auteurs particuliers venus d’horizon différents pour harmoniser leurs talents en guise de cadeau d’anniversaire servi en avance qui durera tout le mois de novembre …si ce n’est plus **car c’est un véritable bouillon de culture que ces quelques lamelles sous le microscope tof’ien !

LAT pour vous fair’lire.

Télécharger gratuitement « Enfances » par le collectif LAT

Version PDF      Version EPUB     Version MOBI

Enfances par Le Collectif LAT

Télécharger gratuitement « Enfances » par le collectif LAT

Version PDF      Version EPUB     Version MOBI

 *Merci Lefilceleste
** longtemps longtemps longtemps après que notre enfance a disparu sa musique sonne encore dans la vue….

Lu 525 fois

Téléchargez l'article au format

28 thoughts on “Enfances”

  1. Henri-Pierre says:

    Cet enfant, encore dans ses langes, sachons l’amener jusqu’à l’âge adulte.

  2. Flo says:

    Un peu désolé d’avoir fait faux-bond sur ce coup là. J’ai peu joué à la marelle, c’est sans doute pour ça. j’ai un concours dans 4 jours à paris qui me travaille alors je viens vous lire… Il y a du monde. Bises à tous

  3. hajri souad says:

    Jean François Joubert : merci pour ce bout de chemin dans le désert de tes rêves – un vrai plaisir que de m’être accrochée aux élytres de tes mots partis en voyage.

    Marie-Louve : un écrit à la fois trançonnant et sidérant – chacun de tes mots a provoqué en moi et sur moi une somme d’émotions qui m’ont cognée jusqu’à l’horreur.

    Kalou : Excellente aptitude narrative que je m’y suis presque cru – merci.

    Léna : j’ai adoré tes poèmes qui ont, à mon avis, toute leur place dans les livres d’enseignement – merci ma mie.

    Marcus Santner : écrit très sympathique comme le sont les enfants avec leurs jeux inventifs et leurs capacités créatives.

    Eva Baila : J’ai lu ton écrit avec des yeux pétillants de petite fille studieuse – Que de souvenirs tu as réveillé en moi – merci.

    Dominique Monalieu : une excellente idée – j’ai dégusté une tartine de bonheur – c’est à se demander si ce n’est pas les personnages qui ont fait le poème – merci.

    Slevich : la vie, la mort et les éternelles questions – une plume que j’adorais et que je retrouve – merci.

    Sophie Lucide : pénible voyage au coeur des maladies et des non-dits qui froissent les nerfs – un texte qui interpelle- Merci.

    Dominique Gabrielle Nourry : écriture originale, laconique , profonde et éclairée – merci.

    Stipe : Plume amusante, culottée et ironique qui porte la critique au bout des yeux et du gosier.

    Lenilo : très belle plume qui a puisé ses mots dans les méandres douloureuse de l’histoire – merci

    Kacem Loubay : Force est dans la simplicité des mots – écrit éclaboussant de maux – merci.

    Airnama : écrit saisissant parce que riche de générosité – un témoignage vivant de l’horreur commise par l’homme sur l’homme – douloureuse confession en somme libératrice. merci

    Mohamed el Qoch : merci pour ce poème dédié à cette terre d’ocre et d’argile que je vénère autant que vous – merci.

    Le fil céleste : Prose qui nous renvoie la froideur des lieux et des occupants – une capacité d’écriture capable de mimer le silence mortuaire – bravo !

    Mathieu Simonet : j’ai l’impression de parcourir une labyrinthe avec des chemins, des impasses, des voies qui s’arrêtent brusquement tenant par la main un enfant de sept ans – merci mon guide !

    Jean Dupé : une plume sobre et éthérée qui prend du plaisir à s’auto-critquer – tout enfant surprotégé est un enfant isolé – ton écrit l’a bien prouvé bien que ta solitude ne pas tragique, elle est visible dans chaque bifurcation, dans chaque décor de ton existence – j’ai bcp aimé – garde ton âme d’enfant… – merci (lire : bien que ta solitude ne paraît pas tragique)

    Pierre Wettebled : Il volera… le vide lui fait peur mai il volera pour aller à la rencontre de son destin – merci.

    Aziyadé : la sophrologie, un terme nouveau pour moi – j’ai apprécié le texte et ses effets positifs sur l’individu – Un enfant ne peut être qu’heureux – merci.

    Andre Pierre Rodriguez : il me semble que ta double culture a été source de bcp de frustration au lieu de compter comme richesse car, vécue comme un handicap du fait, de la sensation de n’appartenir ni à l’une ni à l’autre – merci au mot qui permet de reconquérir une image positive de soi – tr belle plume !

    Diane Di : une histoire époustouflante – une chute des plus incroyables – quelle imagination ? Chapeau bas ! ton texte m’a interpellée du début jusqu’à la fin – merci ma mie.

    Le Boxeur Tapir : du bonheur dans les mots ! les couleurs perdent leur éclat chaque jour un peu plus et l’on a envie de faire un retour en arrière de sauter dans une flaque d’eau , de rentrer avec des bleus mais avec beaucoup de bonheur dans les yeux – merci.

    TOUS LES TEXTES SONT GENERATEURS D EMOTION – MERCI AUX PARTICIPANTS

    1. Di says:

      Souad: Une petite fille cherche dans sa mémoire, retrouve des morceaux de souvenirs qui en bousculent d’autres et qui remontent à la surface en dessinant avec aisance, grâce à ta plume, un tableau que je regarde avec émotion.

  4. hajri souad says:

    merci TOF pour tout le temps consacré à faire ce beau travail

  5. marie Louve says:

    Une ribambelle d’enfance taillée à la mesure de chacun. Une réalisation à saluer en choeur ! Merci à Tof’ , à Sophie Lucide et à tous ceux qui ont offert les mots pour raconter des enfances.

  6. Di says:

    Les récits ne se ressemblent pas mais on peut dire que pour tous, quelque chose reste de notre enfance et guide notre avenir. Quelle soit près ou loin derrière nous, il en reste toujours quelque chose qui circulent dans nos veines. Chacun a la sienne et nos parents ont la leur. Merci à Tof, à Sophie et à ceux qui croient en des talents différents, qui ont travaillé pour mettre en page cette écriture collective. Le travail derrière l’écran est aussi important que celui qui est dans l’écran. Di

    1. Robert says:

      Non, mais où va-t-elle chercher tout ça ?
      Il y en a de l’imagination et de la créativité dans cette tête et ce coeur d’auteure !
      La conclusion est une surprise étonnante, imprévisible, inattendue.

      1. Lise says:

        Chère Diane Di,

        J’ai adoré ton texte, du début à la fin, cette petite fille, malgré tous ses malheurs a tout de même eu la chance d’être bien entourée et j’ai constaté qu’elle s’en est tirée avec une très grande maturité, voir surprenante pour une petite fille qui a vécu dans une peur constante dès le début de sa jeune vie, elle gardait tout en elle, bref, elle aurait pu en garder de lourdes séquelles et ne jamais chercher le pourquoi, ce qui prouve que tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, soit on se laisse tomber, soit on se relève …

        Bravo Lady Di !

      2. Dr D says:

        De surprise en surprise, je n’ai pas vu venir la fin, trop rapidement arrivée. Du talent petite…

        1. Di says:

          Bonjour Robert. Merci de ton passage sur Enfances. Je profite de l’occasion pour répondre à ta question, mais il n’y a pas de réponse. C’est la faute à personne. 🙂

          Dr D: T’es gentil de venir jusqu’ici pour me parler. C’est pas tous les docteurs qui se déplacent de nos jours. 🙂

          Merci à toi aussi Lise. C’est hot de parler avec toi parce que t’es cool. On aura l’occasion d’en parler de ces choses de la vie. 🙂

  7. Le boxeur tapir says:

    je retrouve l’univers de ceux que j’avais perdu au coin d’un plum’art. Je suis content de vous relire, même si le forum me manque pour les âneries lettrées qui en découlaient.

    Alors, au plaisir d’un mag à hurler de rire….

  8. solucide says:

    ce site est le vôtre, transformez-le en forum si le coeur vous en dit et faisons tous ensemble vibrer l’agora: ceci dit, un Mag serait le bien venu après cette chape de plomb enfantine 😉
    alors, Boxeur, tu te choisis un co-rédacteur? allez, quoi! envoie-nous promener, ça fait un long moment que nous sommes en laisse…. ouah ouah!

    j’ai adoré ce recueil et c’est l’émotion, je pense qui nous laisse pantois…

  9. solucide says:

    petite parenthèse informative pour nos auteurs en manque de retour au sujet de leur travail confié ici: le recueil a été lu par 281 lecteurs uniques ( 439 consultations)

    ce n’est qu’un début, continuons le débat, les ébats littéraires et poétiques…. 😉

    et à bientôt pour de nouvelles aventures!

    1. Di says:

      Merci pour l’information Sophie. Comment je fais pour que des amis qui ne sont pas sur Facebook ou un site littéraire puissent prendre connaissance de « Enfances »

      1. solucide says:

        you’re welcome, Di 😉 pour faire connaître le recueil, il suffit de faire passer le lien http://www.livresatelecharger.com/ebooks-gratuits/enfances/

        1. Di says:

          Merci Solucide. 🙂

  10. Le boxeur tapir says:

    J’ai malheureusement un ouvrage de 250 pages à finir avant 2013 donc je suis un peu juste pour m’occuper d’un ebook. De plus, comme tu le sais Sophie, quand je m’occupe de ce genre de chose je suis super chiant sur ce que j’imagine et je m’engueule avec les plus têtus que moi ^^

  11. solucide says:

    Esquive du Boxeur Tapir. OK, c’est de bonne guerre, mais si tu as un thème que tu souhaiterais qu’on développe chacun à notre façon, n’hésite pas! Quant à ton ouvrage, tu excites ma curiosité, c’est un roman? Je te souhaite le meilleur pour la suite et je me souviens d’engueulades épiques toujours tournées vers le comique, c’est ce que je retiens en tout cas; see you and don’t forget, you had a dream…;-)

  12. le boxeur tapir says:

    Nop, c’est un ouvrage avec des images et des peintres dedans.
    Quant aux sujets, ça ne manque pas: les bistrots, le grotesque, le racisme, l’entreprise…etc

    il n’y a rien de mieux que de s’inscrire dans le réel pour dire des conneries

  13. solucide says:

    chouette projet! si tu veux nous faire réagir sur des photos, dessins ou toiles, n’hésite pas;

    pour Di et ceux qui souhaitent promouvoir notre recueil collectif notre rédac chef a sollicité free picture : http://www.youtube.com/watch?v=1UARSFZm_pI

    1. Di says:

      Free Picture sur You Tube est bien fait, vivant de couleurs et donne envie de l’ouvrir. Je prends les deux Solucide. Et j’envoie à qui peut être intéressé à lire « Enfances ». Je posterai aussi les deux sur ma page de temps en temps.

      1. Desormeaux says:

        Histoire abracadabrante. Quelle enfance! L’infant est un faon.
        On en veut d’autres.
        V

        1. Di says:

          Desormeaux V.: L’infant, ce n’est pas un enfant roi. Tu as raison! 🙂

  14. Henri-Pierre says:

    @ Ajri Souad : avant tout merci d’avoir un mot pour chacun des acteurs de cette aventure, il faut saluer cette marque d’intérêt qui demande un tel investissement de temps.
    Pour mon propre cas je ne pense pas être frustré par ma double appartenance, blessé oui dans le monde cruel de l’enfance, mais finalement l’âge venant je suis conscient que je bénéficie de plusieurs apports culturels et que surtout on se construit mieux dans l’inconfort que dans un cocon douillet

  15. Lefilceleste says:

    Merci à Tof ,oui, pour tous ces textes plein d’émotions à partager….
    Puis après un grand vide, un grand et long silence…
    D’où ce commentaire tardif et épuré…
    A bientôt

  16. Pingback: COUP D’LAT #1 – LAT (Livres À Télécharger)
  17. Trackback: COUP D’LAT #1 – LAT (Livres À Télécharger)
  18. Pingback: L’heure du sommeil – LAT (Livres À Télécharger)
  19. Trackback: L’heure du sommeil – LAT (Livres À Télécharger)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *