STROMA (visu)

Photo: © Baba Yaka 2012

À la mémoir’ de nos somas…

Nos somas tiqu’, nous en somm’ à

Transcender nos premiers traumas

Nos synaptiqu’ et Saint-Thomas.

Somas sonnés, plus de neurones

Le temps que germent nos axones

Somas saumâtres, plus d’axiomes

En somme, assomés et aphones.

Somas de glas, tristes et torves

Magma d’éclats en formes d’ove

Amas de plasma, l’on se love

Contre un schéma qui mène à l’ov’.

So Maestro ta cithare a

Bu l’astre avec maestria

Dans le désordre des claustras

Cloîtrant mon être à cran; -fouchtra !

À la mémoir’ de mes Zulma

J’tissais des lign’ nées d’mes somas

Des pages blanch’, du cinéma

Tout se gomma comme un coma.

J’avais le seum, j’étais morbide

J’avais les sommités liquides

J’ai fui au fond d’mes thébaïdes

La nuit j’ai le soma solide…

Le soma lys, le soma triste

Le soma saoul, le soma spleen

Le soma sel, un somme acide

Soleil amer, sommeil aride…

So Maestro, ma caldeira

C’est le Sôma sous les tephras

Téma le thèm’, zieut’ mes zeufras

J’ai le trauma dans un STROMA !

.

À la mémoire de nos somas…

Ainsi jadis l’on me somma

De passer outre mes traumas

Comm’ passerait une louma.

Somas des ifs, collé à l’aune

D’une mémoire en cil icône

Somas sommés d’induir’ l’arôme

Qui planera comme un fantôme.

Somas cactus ou d’Angélus

J’ai mes humeurs et mes humus

Mes sourir’ et mes humérus

En guise de joyeux laïus.

So Maestro t’en conviendras

Ici ou même à Sumatra

Sous mes draps jamais rien n’m’aid’ra

À résorber la diaspora !

À la mémoire de mes frimas

De mes orteils à mes somas

Mes oreill’ et autres ramas

Mes pros’ ont tous le mêm’ climat.

Dans ma tête un vrai maelström

J’ai la dégaine d’un condom

En quête d’un dernier Motown

Vrillant au tout premier slalom.

J’ai le soma dans le sema

Honorant l’aube d’un homa

Jadis au totem on sema

Les graines de nouveaux schémas.

So Maestro ma caldeira

C’est le Sôma sous les tephras

Téma le thèm’, zieut’ mes zeugmas

J’ai le trauma dans un STROMA !

Lu 190 fois

Téléchargez l'article au format

5 thoughts on “STROMA (visu)”

  1. sophie says:

    amazing! j’adore!

  2. tof' says:

    Thanks for coming, Sophie!

  3. pierre wattebled says:

    Formes elliptiques et jeux de mots, sans maux de tête, réjouissent le lecteur. On en perçoit la sonorité et le rythme. Bravo pour l’exercice créatif. Amicalement.
    Pierre.

  4. pierre wattebled says:

    J’ajoute qu’une deuxième lecture laisse apparaître une souffrance camouflée. Est-ce que je me trompe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *