21 octobre 2021

14 thoughts on “RC 57 – ‘Y a un trou dans le mur ! » – Delphine dans le bus jaune

  1. Il fallait savoir que Delphine aimait les trous…
    Encore un bus qui risque d’être détourné comme aurait dit Keanu.
    Pawata est quand même gonflé de venir épaissir la sauce, lui qui plane au pays des chasses éternelles.
    Mais bon, le sheriff Hank est en train de trouver son chemin de croix…
    La vérité sera terrible pour l’humanité entière ! (voix caverneuse)

  2. Mais ce n’est pas une surprise, voyons, cette attirance de Delphine pour les trous, depuis le temps que le rond imbherbe trou potentiel la fascine 🙂 ! Oh, mais quelle est donc cette voix qui traverse l’ex Jardin d’Eden ?

      1. Hein ? ! Je ne comprends pas, mais je vais faire comme si ! 😉 Je ne vois pas le trou énorme, et tant mieux sinon Delphine prendrait peur et je crois que son auteur ne fait pas justice à Pawata !

  3. Je n’ai pas d’oreille pour compter les pieds des mesures en vers d’une chanson, mais j’aime m’inventer des chemins sur la route de Berthier dans un bus avec maîtresse Delphine. Ni les gros loups ni les Bates ne mangeront les p’tits boucs de choux. C’est un grand jour ! La chorale s’amuse. Je vois Child,le galopin,qui distribue des bonbons à ses copains en chantant  » Je vous ai apporté des bonbons…. Dans ce bius, on tourne et les idées s,embobinent. J’adore cette tranche d’histoire.

  4. v’là t-y pas qu’not’ poinçonneuse des lilas transforme un yellow bus en chorale: tout se tient! un vrai tour de force sous ces airs de n’pas y toucher, hein? Sacrée Delphine, poussée par une témérité sous son costume de french teacher timide.., elle n’en finira jamais de nous étonner., pas vrai? ..

  5. C’est une performance spectaculaire Hélène. Tu ne pouvais ne pas être là. Tu es une écrivaine jusque dans l’âme. Chapeau de paille, chapeau tressé, je le soulève bien haut, pour te dire mille fois bravo.

  6. Je reviens car j’oubliais de te souhaiter bonne fête en te chantant une petite chanson dont j’oublie les paroles mais c’est un peu comme ça: Boum badiboum tara tati ta toum … Comment te sens tu avec un an de plus?

  7. Une fraîcheur malicieuse imprègne ce chapitre dansant, et j’adorerais monter dans le yellow bus ! peut-être à un prochain arrêt.. En attendant, en route pour le Heidelberg Project ! 🙂

Répondre à bakachild Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.