Ready 4 …. ?

Salut les enfants sauvages, je vous écris du bord de mer où je ne suis pas en vacances, à peine en avance sur un projet qui prendra son temps pour émerger. Pas de marée ici mais la mer toujours recommencée, comme nos écrits jetés à l’eau, nos éphémères en forme de mots…. On a parlé comme de coutume de canicule pour un été que le poète prévoyait chaud. Chauffés à blanc au barbecue, nous contemplons le tajine qui mijote en nous léchant les babines à l’idée du festin qui se prépare. Mettons la table en attendant, combien de couverts ? Qui en sera cette fois ?

En attendant vos cartes postales du front, je vous embrasse.

Lu 302 fois

Téléchargez l'article au format

20 thoughts on “Ready 4 …. ?”

  1. air nama says:

    Ready !!!

  2. LBK says:

    Voui, j’voudrais participer !

    1. child says:

      Super !
      Que de retours positifs, cela fait plaisir. J’ai oublié de le préciser sur le mail fb, mais l’idée (Sol’Air m’arrêteront si je me trompe) serait d’accompagner son texte d’une photo de soi enfant… non ?

      (« L’écriture est une enfance à regagner » P. Delerm)

  3. sophie says:

    une photo? Why not? j’en ai une, j’ai d’la chance…. petite question sinon: y’a t-il un moyen de communiquer sur ce nouveau recueil autrement ( ou concomitamment si vous y tenez vraiment…)) que par face de bouc? Comment on faisait avant, hein? et bien, je crois bien qu’on écrivait…. bisous

    1. exode child says:

      Figure-toi que de mon côté, mon départ de la secte cotée en bourse est imminent… J’ai bien l’intention de venir later à la place, et éventuellement aller m’exiler par là: https://www.thechangebook.org/
      (quant à contacter les auteurs, j’ai les blogs ou les mails)
      Bisous

  4. sophie says:

    😉 le recueil collectif 4 aura donc comme thème: L’enfance sous la houlette de notre rédac’chef préféré: Tof’ENFANTdenovembre.
    en attendant plus d’infos, je résume ce que j’en ai compris:
    il ne s’agit pas de coller à l’actu en écrivant nos marronniers mais bien de bousculer un peu les idées acidulées reçues sur une période qui s’attarde en nos cœurs, nos mémoires et nos humeurs. Parlez-en autour de vous, écrivez chansons, textes, poèmes et nouvelles, dessinez si ça vous plait, illustrez ou pas, rechargez vos accus… à plux <3

    1. Aganticus says:

      Je ne comprend toujours pas comme je suis passé au travers de ce post… Je dois vieillir et donc m’éloigner de mon enfance. Mais je vais vous la conter avec nostalgie, mon enfance et comme j’étais Lucide c’était à Montpellier. A bientôt.

      1. Anonymous says:

        Va pour la nostalgie !
        😉

        1. Henri-Pierre says:

          Prêt Sophie, comme un vieux louveteau <3

  5. tof' says:

    Vu ce jour « Du vent dans mes mollets », adapté du livre de Raphaele Moussafir. Touché par le jeu des acteurs et en particulier par les deux enfants, Rachel et Valérie, qui nous renvoient à ce vécu qu’on sent parfois nous échapper mais qui ne nous quitte jamais… Le film s’achève par ce bijou: http://www.youtube.com/watch?v=LrFfXPATUzw

    Une critique à lire ici et les commentaires au-dessous: http://www.telerama.fr/cinema/films/du-vent-dans-mes-mollets,434363.php

  6. sophie says:

    pas lu critères&commentaires mais vu le film. ah! la machine à écrire « Petite » qui m’a tant fait rêver….;-) Les deux petites sont formidables et forment un duo vraiment réussi avec deux personnalités si différentes qu’elles se complètent bien. Les adultes sont tout aussi touchants et Jaoui, qui physiquement ne paraît pas à son avantage dans ce film m’a réellement émue. Podalydès, impeccable comme toujours et une scène carrément culte, celle de la cuisine! avec une bo proustienne à souhait, excellent choix Tof’: merci du partage comme disait un frère que j’aimerais bien revoir par ici…

  7. 'tof says:

    Ah oui la scène de la cuisine, où pour le coup Agnès Jaoui y apparaît belle comme jamais, telle la femme-Loire du jardin de la France… Ce film me reste dans la tête de manière très prégnante. Fin août, à Concarneau, j’étais allé voir Cornouaille, qui évoque également les réminiscences, avec Vanessa Paradis; j’en suis sorti un peu flippé.

  8. La Rumeur says:

    Paraîtrait qu’une surprise de taille nous attend, les amis !……

  9. solucide says:

    oh! * rumeur et surprise iraient de pair maintenant? deux mots qui me rebutent un peu parce qu’elles trimballent souvent un lot de déception ou de tristesse. J’en ai lu des surprises, et la première d’entre elles ‘sans rien déflorer du contenu) est un texte d’un montpelliérain particulièrement inspiré… big up !!!!! ce recueil-là, les gars, il va être terrible!!!!!
    (*qq un a lu le dernier Djian? …. )

  10. child says:

    Oui, que d’émotions fortes!! Je t’envoie une ébauche de PDF bientôt, tu vas kiffer!!
    Et le 5, on l’fait sur quel thème? La rumeur, la nostalgie, ou peut-être l’altruisme? hahahahaha

    ps: le mot « déception » me rebute un peu car il implique souvent un lot d’attentes en décalage avec l’intention de départ… 🙂

  11. Eifeilo says:

    Pas lu le dernier Djian… Nouvelle sur la mode terminée… Je vais pouvoir me consacrer un peu au recueil et m’élever vers mon enfance du bas de mon regard adulte ?

  12. tof' says:

    « L’enfance vient à glisser. Elle ne rend pas tout à fait les armes, mais l’on doute que celles qu’elle nous a confiées suffiront à nous protéger, et à donner corps à nos désirs. Aucun pistolet en plastique ne fera disparaître la plaine. Une fois le fait admis, la déception ravalée, on rit de sa naïveté, et on chute dans l’adolescence, dans cet entre-deux où les armes de substitution sont si dures à trouver, si peu fiables, et où les pas sont en quête d’adhérence. »
    Dominique Ané, « Y revenir »

  13. solucide says:

    « Mon mince torrent de mots se dissipa en un sentiment complexe de flux et de reflux. C’était mon entrée dans la splendeur de l’imagination. Ce processus s’amplifiait tout particulièrement au cours des fièvres déclenchées par la grippe, la rougeole, la varicelle et les oreillons. J’ai eu droit à toutes les maladies infantiles et, à chacune, je me voyais accorder le privilège d’un nouveau niveau de conscience. Enfouie au plus profond de moi-même, je contemplais la symétrie d’un flocon de neige qui tournoyait au dessus de moi, s’intensifiait à travers mes paupières, et je saisissais au vol un souvenir des plus précieux, éclat du kaléidoscope céleste.
    Mon amour des livres vint peu après mon amour de la prière. Assise aux pieds de ma mère, je la regardais boire du café et fumer, un livre sur les genoux. Sa concentration m’intriguait. Bien que n’allant pas encore à la maternelle, j’aimais regarder les livres, palper leurs pages et soulever le papier de soie qui protégeait leur frontispice. Je voulais savoir ce qu’il y avait dedans, ce qui retenait ainsi l’attention de ma mère. »

    Patti Smith in « Just Kids »

  14. tof' says:

    Et une femme qui portait un enfant dans les bras dit,
    Parlez-nous des Enfants.
    Et il dit : Vos enfants ne sont pas vos enfants.
    Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même,
    Ils viennent à travers vous mais non de vous.
    Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.
    Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,
    Car ils ont leurs propres pensées.
    Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
    Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter,
    pas même dans vos rêves.
    Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux,
    mais ne tentez pas de les faire comme vous.
    Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier.

    Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.
    L’Archer voit le but sur le chemin de l’infini, et Il vous tend de Sa puissance
    pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.
    Que votre tension par la main de l’Archer soit pour la joie;
    Car de même qu’Il aime la flèche qui vole, Il aime l’arc qui est stable.

    Khalil Gibran
    (extrait du recueil « Le Prophète »)

    ___________________________
    (PS: Merci, merveilleuse Patti Smith;
    à voir: http://www.dailymotion.com/video/xtnrzh_patti-smith-2-fete-de-l-humanite-2012-15-09-2012_music)

    (PS bis: Super nouveau design de site, j’adore de tels changements!)

  15. hajri souad says:

    Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *