livres-a-telecharger

Salut les enfants sauvages, je vous écris du bord de mer où je ne suis pas en vacances, à peine en avance sur un projet qui prendra son temps pour émerger. Pas de marée ici mais la mer toujours recommencée, comme nos écrits jetés à l’eau, nos éphémères en forme de mots…. On a parlé comme de coutume de canicule pour un été que le poète prévoyait chaud. Chauffés à blanc au barbecue, nous contemplons le tajine qui mijote en nous léchant les babines à l’idée du festin qui se prépare. Mettons la table en attendant, combien de couverts ? Qui en sera cette fois ?

En attendant vos cartes postales du front, je vous embrasse.

Lu 357 fois

Téléchargez l'article au format