26 octobre 2021

10 thoughts on “Chroniques du ver sot : La mégapole

  1. à idiot, idiote et demie… il n'y a en effet aucun lien entre Janbier et Mega, hormis le montant de leurs émoluments, passés depuis en euros… c'est à tirer par les cheveux, je te l'accorde mais ça m'a fait rire, et de nos jours, un chou est un chou!

    à quand la suite?

  2. En effet, j'ai plus de cheveux à force d'y tirer dessus pour essayer de comprendre.

    La suite? Faudrait déjà que ça plaise un peu à nos lecteurs, et vu le nombre de visites et d'appréciations, je pense que je vais passer l'hiver au chaud.

  3. ha!!!! l'éternelle équation insoluble…écrire pour qui, pourquoi? Où et comment? ici, plus qu'ailleurs, c'est une gageure, mais petit à petit LAT fait son nid, pas très douillet, ok, mais suivi tout de même par des vers solitaires, peut-être trop timides pour déclarer leur présence aux nuisibles, mais…. ils sont là et bien là, à roder, nous frôler de leurs ailes invisibles.

    Bien sûr, c'est pas la guerre des maux ici, on ne vient pas déposer ses jérémiades insipides ou se gausser d'un inaliénable courage d'enfoncer les portes ouvertes de nos charitables ostentations barbares! alors forcément en s'inscrivant ici et en y jetant ses mignonnettes à la mare, on a tout d'une bande de canards boiteux, mais ce n'est pas sans charme un canard, ce n'est pas sans panache non plus! à nos moulins à vent!

    …ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid…

    😉

    1. Dans l'éternelle équation insoluble tu oublies juste un détail : l'essence qu'il faut au moteur de notre envie de création…

      J'ai essayé de m'écrire à moi même et pour moi même… si je te dis que j'en suis revenu? (poil au nez, bien sûr)

      1. bon, je compte pour du beurre, mais ça aussi j'en suis revenue…;-) ce que je sais c'est que depuis l'épisode rappelé plus haut (cf lgdm) tu n'as pas raccroché les gants! et moi non plus et qq autres encore…. écrire pour soi-même? et pourquoi pas d'ailleurs? mais si tel était le cas, semblables à mille autres, que dis-je mille autres, des millions d'autres! on tiendrait une sorte de journal intime, caché qq part…. Mais je comprends parfaitement ton point de vue, qui, si je ne le partage pas, au minimum l'entends-je… de toute façon, on est toujours déçu par les "retours", jamais à la hauteur, peut-être les émoticônes manquent-ils mais j'y suis allergique…. Puisqu'on est entre nous et que personne ne lit, je vais te faire une confidence. Au sujet du MAG2CH' auquel a participé une quinzaine d'auteurs. que croyez-vous qu'il arrivât à la suite de sa publication? ( je dis "vous" car dans la phrase, tout d'un coup ça sonne mieusse)) . les dernières stats affichent une centaine de lecteurs, et les rares commentaires sont rapatriés de facebook! chacun sur sa page, comme il se doit, chacun satisfait de son propre travail mais insensible à celui des autres. Et bien, selon moi, mais c'est peut-être ma méthode Coué, qui sait, c'est égal. Mon plaisir d'écrire sera TOUJOURS supérieur, mais largement supérieur, au retour.

        On trouve toutes sortes de lecteurs, ceux qui n'osent pas écrire, à la suite d'un texte qui leur a plu, une "banalité", ceux qui n'osent pas davantage exprimer une critique, et ceux, les pires!, qui écrivent eux-mêmes.Rares sont ceux parmi eux qui "partagent" ne serait-ce qu'une émotion, même furtive. la moindre de leur production est un trésor précieux qu'ils veulent garder pour eux, et c'est leur droit après tout! Enfin, bref, LAT existe, ce n'est pas un goulag, on y entre on y sort et chacun reste libre! au fait, n'as-tu jamais pensé à te créer un blog? Quoi? Qu'est-ce que j'ai dit encore???? 😉

    1. Ben… c'est la question que je nous pose. En tous les cas, je n'y suis pour rien. Ou c'est involontaire. Ou c'est la faute au gouvernement.

      Ou c'est encore un coup des pieds noirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.