25 octobre 2021

8 thoughts on “RC 55/ C’EST ASSEZ BIEN D’ETRE FOU

  1. Bon… Voilà une page qui aura le mérite de nous plonger un peu plus dans l’expectative.
    Bah… un mort de plus ou un mort de moins, ça ne va pas changer l’histoire du monde.
    A moins que le père de Bilal ne fut charpentier ?
    A moins que la maison des artistes ne soit une étable ?
    Au sens figuré, bien sûr..
    Pauvre Hank…

  2.  » Il y a une folie de l’écriture qui est en soi-même, une folie d’écrire furieuse, mais ce n’est pas pour cela qu’on est dans la folie. Au contraire.  » Marguerite Duras.
    L’abyme reprenait symboliquement , une balle dans la tête / Trotski et Bilal , deux révolutionnaires / Détroit./ Mexique / Rouge
    Hank nous ramène à Mr. Child. Le retrouver mort ou vif ? L’urgence de l’écriture. Que nous cache Lolita ?
    On avance un verre à la fois ou un vers ?? C’est pas Camus qui disait qu’écrire c’était politique, engagement ? Et moi qui ne veux que jouer à écrire…. Bravo sur ce texte qui nous ramène à la maison ou à l’étable.:-)) c’est selon. :-))

  3. Merci pour cet hommage qui s’imposait, et bien intégré à cette spirale d’intrigues nourrie à ses synchronicités. Bravo !

  4. En effet, l’hommage à Bilal Berrini s’imposait, comme l’indique Bakachild. L’intégrer dans l’intrigue, c’est une façon de ne pas le faire tomber aux oubliettes. Je constate que la présence de Hank est apaisante pour Marnie aussi, même s’il ne comprend pas plus ce qui se passe qu’elle, ou Delphine ! Marnie a le mal de Paris, pourtant ce n’est pas le moment de lâcher le morceau, qui en veut donc aux écrivains ou écrivaillons français ? Voudrait-on qu’ils n’obtiennent pas la maison ? Il ne me semble pas, ni à moi, ni à Delphine, que Pawata, le chaman ou Atakagi soient hostiles à cette idée d’implantation, bien au contraire … On peut compter sur leur soutien. Quant à la famille Bates, rien n’est clair, c’est le moins qu’on puisse dire. Que sont vraiment devenus Paul, Mr Child ? Comment le fait que Delphine est montée dans le bus jaune pourra-t-il se relier au fil rouge ? J’y travaille mais j’ignore si mon effort portera ses fruits.

  5. C’est un beau salut à l’artiste intégré dans le roman chorale. Le tableau connecte bien son histoire au roman chorale. À chaque fois qu’un épisode arrive, c’est toujours une surprise et l’on ne sait jamais si elle va être bonne ou mauvaise, qui va mourir ou ressusciter, mais c’est toujours captivant. Bientôt il faudra faire des petits Hank pour aider le shérif à travailler sur des cas spéciaux car il n’ira pas en retraite de sitôt, surtout qu’il ne semble pas avoir trop de complicité avec  » la bonne femme  » comme dirait un gars tanné ou avec la « sal… », comme dit-il, lui-même (avec l’approbation de Sophie). 🙂 C’est beau Paris ! mais si on le laisse s’échapper là avec Marnie, il ne voudra pas revenir à Détroit, j’en ai peur.

  6. wonderful put up, very informative. I’m wondering why the other experts of
    this sector do not understand this. You must continue your writing.

    I’m confident, you have a great readers’ base already!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.