25 septembre 2021

5 thoughts on “Roman chorale 29: El Niño (II)

  1. Delphine ne sait plus comment elle s’appelle 🙂 ! Voilà une lecture qui donne le vertige et ce que la lectrice potentiellement auteur d’un nouveau chapitre sait maintenant, elle ne manquera pas de le communiquer à son personnage, qui n’est pas Béatrice … Delphine saura donc ce que projette El Niño Child, qui ne sera pas le seul à être omniscient, nom d’un chien ! Elle en sera très triste, alors pourra-t-elle laisser de côté sa dose indécrottable de naïveté et de bisounourserie et avancer ses pions dans cette battle qui se prépare ? Sa présence est-elle vraiment souhaitée, finalement ? Peu importe, elle se manifestera si l’inspiration est là. La vision finale du chapitre est superbe, figée dans le suspense.

  2. Je dirais même , je dirais plus, il y a du Edgar Poe dans ce duo Child confus devant sa morbide moitié Bates.
    Mallarmé a visité le chaman.Pawata nous donne le magnétisme du nord à la boussole ?

  3. À peine au début de sa renaissance, Mr child est pris en charge par un essaim d’abeilles et renie sa vie de Child. Habité par l’esprit de Mukia il se prend en charge par la suite. Et voilà Roger qui revient. Mais qui est Roger ? Pourquoi l’esprit de Mukia ne peut-il pas parler en présence de Béatrice et Delphine. Pourquoi Delphine est-elle disparue après cette dernière conversation. Est-elle retournée dans l’antichambre chercher des indices qu’aurait laissés Child et que ne pourrait voir El Nino, le vrai, celui que les abeilles, sources de vie, ont guidé ont guidé ses pas. Pourquoi Béatrice n’est-elle pas encore arrivée dans le monde de la prison 27 x 3 mètres carré de Marlie. Kaputch réveille ses instincts de tueur, l’Indien sourit encore et la voix du trou s’est tue. Est-ce pour se métamorphoser en monstre ? Le total est captivant, mystérieux, énigmatique, mais on espère que les courageux écrivains n’écrivent en vain, qu’ils auront le certificat et qu’ils démêleront ce fil d’Ariane. Ce roman chorale arriverait à faire peur aux oiseaux, que je ne serais pas surprise. Maintenant que l’on sait qu’il tourne des films terrifiants. Pardon pour ce long commentaire mais parfois je souffre de crises de dianite aigüe.

  4. Fouile ouille ouille, l’affaire se corse (chef lieu Ajaccio) Heureusement que Courtecuisse n’est pas écrivain.
    Bon, l’énigme s’épaissit mais les deux sources littéraires s’affirment : Bloch et Edgard ont du pot.
    M’est avis que Mukia devrait téléphoner à Pawata et s’entendre mais après tout, les écrivains n’ont qu’a tricoter le roman s’ils veulent habiter la maison de Détroit Michigan.
    Ce que j’en dis, hein ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.