livres-a-telecharger

Pourtant, je m’incline…

Je m’incline devant tant de beauté
L’œuvre érigée pierre à pierre, achevée,
L’âme des hommes a dessiné ces clochers
Octogonaux à mitres aux cieux accrochés.

C’est une rencontre avec l’éternité
Le minéral recèle des secrets
Que la ferveur a créé de ses mains
Entre le glaive et l’agneau.

Le porche franchi, le faste me surprend
Le silence lourd d’espoir et de tourments
Semble vouloir donner sens à la mort
Le salut s’habille de feuilles d’or.

Pour celui qui croit tout est possible
De l’incontestable à l’indicible
Sur la pierre, il réalise
Un acte de foi en son église.

Qu’importe si aux princes il s’associe,
Qu’à genoux, à leur table, il communie
Ciselant les symboles de la Loi
Ignorant la chair blessée de ses doigts.

Le prédicateur promet le courroux,
La punition de Dieu au firmament
Pour ceux qui ne Lui donneraient pas tout ;
Sans omettre le pauvre et le manant.

De sueur et de sang l’or rutilant,
Rouge-cardinal tel vin gouleyant,
Valorise le sens du sacrifice
Dans l’ostentation de riches calices.

Pourtant…
Je m’incline devant tant de beauté
L’œuvre érigée pierre à pierre, achevée,
L’âme des hommes a dessiné ces clochers
Octogonaux à mitres aux cieux accrochés.

Pierre WATTEBLED- le 30 septembre 2013.

Lu 153 fois

Téléchargez l'article au format